• BIENVENUE SUR LE PORTAIL D'ECHANGE D'INFORMATIONS CHIMIQUES-AFRIQUE FRANCOPHONE

La Convention de Bâle, sur le contrôle des mouvements  transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination, et la Convention de Stockholm, sur les Polluants Organiques Persistants, constituent les traités internationaux les plus significatifs actuellement en vigueur en matière de gestion des déchets dangereux et des produits chimiques.

Ainsi, la création des Centres régionaux est un acte fort posé par les parties signataires des conventions de Bâle et de Stockholm. A ce jour, une trentaine de Centres régionaux ont été créés à travers le monde.

Le Centre Régional des Conventions de Bâle et Stockholm pour les Pays d’Afrique Francophone (CRCBS-AF) ambitionne de devenir un Espace de référence concernant la gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques, des déchets dangereux et autres déchets, au service des pays africains.

Pour ce faire, le Centre entend, d’ici 2019, renforcer ses capacités techniques en ressources humaines et sa base documentaire afin d’accompagner les pays  ciblés dans la définition de leur plan d’action national de gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques, des déchets dangereux et autres déchets.

Donc, la résolution des problèmes de notre région en matière de gestion écologiquement rationnelle des déchets dangereux et des produits chimiques constitue le principal défi à relever. Cela n’est possible qu’avec la contribution et la collaboration de l’ensemble des acteurs concernés : acteurs gouvernementaux, privés et ceux de la société civile.

C’est dans cette perspective que nous avons essayé de traduire, dans le « Plan d’Affaires du Centre», un ensemble d’activités de formation et de projets reflétant les préoccupations des pays de l’Afrique francophone. Nous vous invitons à prendre connaissance de ce Plan d’Affaires, afin de vous imprégner de la vision du Centre et de connaître l’essentiel de ses activités.

Les principales activités du Centre au cours de la période 2016-2019 sont axées sur la gestion des déchets les plus problématiques en Afrique, à savoir, les déchets biomédicaux (DBM), les pneus, les huiles usées, les batteries plomb-acide et piles transistors usagées (BPAU), les déchets des équipements électriques et électroniques (DEEE), les déchets de mercure, les produits chimiques notamment les POPs etc. Ces activités sont entre autres, la réalisation d’une étude de faisabilité pour la mise en place d’une unité de traitement sous régionale des huiles usées, des PCB et des pesticides obsolètes, l’élaboration de plans nationaux de DBM, de DEEE, de BPAU et la révision des Plans Nationaux de Mise en Œuvre (PNM) des POPs dans les différents pays servis.

Dès lors, le renforcement des capacités des acteurs impliqués dans ces projets se fera grâce à l’organisation de plusieurs sessions de formation sur les différents aspects (économiques, juridiques, techniques…) de la gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et des déchets dangereux.

 

Rokhaya Ndiaye DIOP

Pays servis par le crcbs-af

 

Aller au haut