• BIENVENUE SUR LE PORTAIL D'ECHANGE D'INFORMATIONS CHIMIQUES-AFRIQUE FRANCOPHONE

A la fin de la Première Conférence des Parties (CdP I) de la Convention de Bâle, le comité spécial chargé d’identifier les besoins spécifiques des différentes régions en formation et en transfert de technologies, a jugé nécessaire la création de quatre Centres régionaux en Afrique, regroupant les pays Parties suivant leur langue officielle : le Centre de Dakar pour les pays francophones ; le Centre de Pretoria pour les pays anglophones ; le centre du Caire pour les pays arabophones et le centre de coordination pour l’Afrique basé au Nigeria.

Suite à ces recommandations, le Secrétariat de la Convention de Bâle (SCB) a conduit une étude de faisabilité pour le choix des pays devant abriter ces Centres. Le Sénégal fut désigné comme pays hôte pour abriter le Centre régional de la Convention de Bâle pour les pays d'Afrique francophone.

 Les pays africains francophones, réunis à Dakar en juillet 1997, ont entériné cette décision et ont recommandé au gouvernement du Sénégal, en attendant la formalisation du centre par un accord cadre (entre le PNUE/SCB et le gouvernement du Sénégal), de faire abriter le Centre par une institution capable de mener à bien les activités relatives à la mise en œuvre effective de la Convention de Bâle.

 Le choix du Sénégal comme pays hôte du Centre régional de la Convention de Bâle pour l’Afrique francophone a été formellement approuvé par la Conférence des Parties lors de sa sixième session en Décembre 2002 (Décision VI/6).

Donnant suite à la résolution 5/17 CdP5 issue de la 5ème conférence des parties à la Convention de Bâle, son secrétariat a préparé un projet d’accord-cadre comprenant un ensemble de dispositions fondamentales identiques pour tous les centres. Ces dispositions tiennent compte des besoins et priorités spécifiques des différentes régions.

Le projet d’accord-cadre, qui a constitué la base des négociations avec les pays abritant les Centres,  portait sur une proposition d’un montage institutionnel avec deux options :

Option 1 : Le centre est conçu comme institution nationale à vocation régionale.

Option 2: Le centre est conçu comme institution intergouvernementale.

Pays servis par le crcbs-af

 

Aller au haut