• BIENVENUE SUR LE PORTAIL D'ECHANGE D'INFORMATIONS CHIMIQUES-AFRIQUE FRANCOPHONE

 « Devenir un centre d’excellence qui catalyse l’ancrage durable des fondements  de la gestion écologiquement rationnelle et économiquement viable des déchets dangereux,  des autres déchets et des produits chimiques dans l’ensemble des pays d’Afrique francophone ».

 Face aux incidences négatives sur la santé et l’environnement, liées aux  déchets dangereux et à la mauvaise utilisation des produits chimiques, les autorités nationales de l’ensemble des pays africains francophones soutiennent et participent de manière active aux activités du Centre, de même que l’ensemble des acteurs privés et publics impliqués dans la gestion de ces déchets.

 Sur la base des législations nationales, les pays africains ont élaboré une stratégie commune de gestion écologiquement rationnelle des déchets dangereux et des produits chimiques les plus problématiques dans nos pays, grâce à la mise en place d’unités sous régionales de traitement. Ainsi les transferts de déchets dangereux entre pays, pour leur traitement, se font dans le respect de toutes les procédures des Conventions de Bâle, de Stockholm et de  Rotterdam.

 De plus, chaque pays servi  a adopté un plan national de gestion des déchets dangereux et des produits chimiques basé sur la promotion et l’application des dispositions des Conventions de Bâle, de Bamako, de Stockholm et de Rotterdam.

Les acteurs du secteur informel sont informés, sensibilisés et formés pour l’adoption de mécanismes sans risque pour leur santé et l’environnement, lors de la  récupération et  du recyclage des déchets.

 Mieux, les industries ont adopté des mécanismes de production propre limitant au mieux la quantité et la nocivité des  déchets dangereux générés.

 Le Centre, devenu une institution de référence, met à la disposition de tous les pays une base de données pertinentes, sur les meilleures technologies de traitement des déchets dangereux, adaptées à notre contexte économique.  Il abrite aussi un Réseau formé par les experts africains en matière de traitement des déchets.

Le centre dispose d’une bibliothèque largement fréquentée par les chercheurs, les étudiants et l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des déchets dangereux. En outre, nous sommes en phase finale de mise en place d’une bibliothèque numérique qui sera l’une des plus grandes d’Afrique.

 Enfin, le Centre est devenu autonome grâce à ses propres mécanismes de financement notamment les accords de partenariat signés avec des Institutions privées et autres partenaires préoccupés par la protection de la santé des populations et la préservation de l'environnement liées à une gestion sûre et sécuritaire des produits chimiques et de tous les types de déchets dangereux.

 

Pays servis par le crcbs-af

 

Aller au haut