• BIENVENUE SUR LE PORTAIL D'ECHANGE D'INFORMATIONS CHIMIQUES-AFRIQUE FRANCOPHONE

 Le processus d’étude du projet d’accord cadre qui a été piloté au Sénégal par le Ministère des Affaires étrangères en rapport avec les Ministères de l’Intérieur et des Finances a conduit au choix de la première option à savoir la création du Centre en tant qu’institution nationale à vocation régionale.

 Après plusieurs concertations entre le Secrétariat de la Convention de Bâle et les autorités sénégalaises compétentes (Ministère des Affaires Etrangères et Ministère chargé de l’Environnement) sur les dispositions du projet, les deux parties ont procédé à la signature de l’accord depuis le 1er mars 2005. Ledit accord a été signé pour le compte du Sénégal par l’Ambassadeur du Sénégal auprès des Nations Unies à Genève.

 Un Comité directeur a été mis en place pour conseiller le Centre sur le développement et la mise en œuvre de ses activités et pour renforcer l’appui national à ses activités en faveur des Parties Contractantes servies par le Centre. Le Comité directeur est composé de cinq (5) membres nommés par les Parties Contractantes servies par le Centre à travers un processus de consultation, pour une période de quatre (4) ans. Le gouvernement du Sénégal qui accueille le Centre est un membre permanent. Il est représenté par le Ministère en charge de l’Environnement, par le biais de la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC).

 Un comité directeur a été mis en place pour conseiller le Centre sur le développement et la mise en œuvre de ses activités et (pour renforcer l’appui national aux activités du Centre.)

 La composition du présent comité directeur se présente comme suit :

 Présidence : Burkina Faso,

Vice –présidence : Togo

Membres : Mauritanie, R D Congo, Sénégal.

 Le Directeur du Centre régional est de nationalité sénégalaise. Il est nommé par les autorités compétentes du Sénégal en consultation avec le Secrétariat de la Convention de Bâle.

 Le Centre de Formation et de Transfert de Technologies est un établissement de formation et de développement de capacités. Il a pour mission d’appuyer les pays membres de l’Afrique francophone  dans la mise en œuvre des Conventions de Bâle et Stockholm et des autres conventions relatives à la gestion des produits chimiques.

 Dès lors, il est le correspondant des Secrétariats de la Convention de Bâle, Stockholm et des autres secrétariats et organismes traitant de la gestion des produits chimiques aux niveaux international et régional pour les toutes questions relatives à la formation et au transfert de technologies en matière de gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et des déchets dangereux.

En effet, dans le cadre du processus de sélection des centres régionaux et sous-régionaux de la Convention de Stockholm pour le renforcement des capacités et le transfert de technologies écologiquement rationnelles énoncé dans la décision SC-3/12, annexe I du compte-rendu de la réunion UNEP/POPS/COP.3/30, le Centre a soumis sa candidature  au Secrétariat et a été nominé en vue de devenir un centre régional de la Convention de Stockholm.

 Lors de la Conférence des Parties (CdP5)  de ladite Convention,  tenue à Genève du 25 au 29 avril 2011, le Centre a été désigné Centre régional de la Convention de Stockholm.

 Ainsi, le Centre devient un Centre  régional des Conventions de Bâle et Stockholm  pour les Pays Francophones d’Afrique (crcbs-af).

Pays servis par le crcbs-af

 

Aller au haut